les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum
les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

American Dad

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Big Boss
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2013
Messages: 474
Localisation: Jardiland

MessagePosté le: Lun 24 Aoû - 01:03 (2015)    Sujet du message: American Dad Répondre en citant

POV 3ème Personne 

Stan Smith se réveilla comme à son habitude dans sa maison qui se trouvait au 43 Cherry Street de la paisible ville de Langley Falls, il y vit avec sa femme Francine, son fils Steve, sa fille Hayley, Roger un alien venant de la Zone 51 et Klaus un skieur allemand dont l'esprit a été transféré dans le corps d'un poisson rouge. Enfin ça c'est le topos, en vrais... Voici une journée ordinaire dans American Dad.

POV Stan 

Mes yeux se rouvrirent pleins d'espoirs sur le plafond dont les bref rayons de soleils l'éclairait du lueur rougeoyante.
J'entendis le générique commençait et je me levais d'un bond du lit pour atterrir droit sur mes pattes et en slip sur le sol de la chambre avant de bouger mes mains de façons théâtrales.

Moi : Good Morning USA !

Francine : Stan... Il est 5 heure du mat, pourquoi tu fais toujours ça quand tu te lève ?

Moi : Ça me donne du punch.

Francine : Si tu veux du punch, vas voir Roger, il est de retour et à rouvert un bar au grenier.

Moi : Très bien, à plus tard !

Mes paroles ne furent même pas entendus car elle s'était rendormi très rapidement.
Quand à moi, j'écoutais les conseils de ma blonde préféré et je montais l'escalier jusqu'au grenier pour débouler au "Moulin Rose", le 30ème bar que Roger avait ouvert dans cet endroit, c'est fous, il se fait chier autans ? Hum bref, il n'y avait qu'un client, une personne jaune mais qui ne semblait pas asiatique.
C'est pas courant ce genre de personnes.
Le barman, Roger (Suivez les gars), nettoyait un verre dans sa main avec un chiffon et je décidais de me poser sur un tabouret pour le saluer.

Roger : Qu'est ce que je te sers Stan ?

Moi : Un Sherry.

Roger : OK ce sera une Vodka.

Moi : T'étais passé où ? Ça fait un mois qu'on ne t'as plus vu.

Roger : Avec un de mes déguisement, j'avais un poste à la CIA et on m'a demandé de tester un téléporteur pour me rendre au Pentagone. Je me suis retrouvé comme une buse 100 mètre au dessus du quartier Beika de Tokyo. Heureusement que j'ai les os solides mais il y avaient trois témoins indésirables et j'ai du les faire taire à ma façon, m'enfin bref j'ai pris l'identité de l'un d'eux, un médecin du nom de Tomoaki Araide. C'est sympa j'ai pus faire la connaissance du célèbre Kogoro Endormi lors de son enterrement, ainsi que l’exécution de sa fille, c'était génial, j'ai jeté des roses au bourreau. Après ça il y avait un mariage entre le Grand Détective Shinichi Kudo et un canon de beauté, Shiho Miyano qu'elle s'appelait. Tu me connais, j'ai piqué tout le fric aux parents de ce riche et j'ai kidnappé sa gonzesse avant de réussir à me téléporter ici avec elle. Je l'ai enchaîné dans la cave car j'ai prévu des expériences avec de la soude et un ballon gonflable ce soir. Dis tu m'écoute ?

Moi : Désoler, j'ai arrêté de suivre quand tu as dis que tu avais un poste à la CIA.

Roger : Enfin bref, tiens voila ton verre de champagne, j'ai un autre client à servir.

L'alien alla voir l'autre type qui avait un tee shirt avec marqué "Moi c'est Homer" écrit dessus.

Roger : Calmez vous mon brave, vous êtes à votre 54ème verre.

Homer : Encore une Duff !

Roger : OK mais ce sera 750$ là maintenant.

Homer : OK, je ne crois pas me faire entuber.

Il lui donna l'argent et le barman lui servit ce qu'il avait demandé.
Il revint finalement me voir après que j'ai finis de boire le contenu de mon verre.

Moi : Il était bon ce Brandy.

Roger : Ouais bon Stan, tu ferais mieux de partir, dans 5 minutes, il y la DGSE qui va débouler ici pour me buter.

Moi : Les fédéraux français ?

Roger : Ouais, j'ai fais des connerie quand j'étais François Bourletrou, bon allez à plus.

Sans rouspéter, je m’exécutai et m'en allais tandis que le Homer se faisait pousser avec un balais hors du bar.
J'étais content d'avoir pu lui reparler, c'est pas qu'il me manquait un peu mais il m'avait un peu manqué durant son absence même si j'allais jamais l'admettre ouvertement, j'ai une réputation à tenir.
Sans m'en rendre compte, je venais de descendre les escaliers menant au salon du rez de chaussé où Klaus se trouvait dans son bocal sur le canapé à regarder "Mein Kinder II" un superbe film de Rumen Archlinger qui parle de.... Hé bein je sais pas mais d'après le poisson c'était un superbe film.
Comme j'avais une petite soif et que le frigo s'était enfuis la veille, je dû aller me chercher une bière dans la cave.
J'y allumais la lumière et descendis les petites marche pour prendre une bière sur le tas.
Mais je remarquais alors des seins près de la bière, et bien tôt je remarquais un corps, enfin plutôt quelqu'un attaché contre la machine à lavé.
C'était une jeune femme qui semblait métissée car elle avait un coté asiatique, elle était réveillé et me fixait avec un regard noir mais ne parlait pas car elle avait la bouche ballonnée.
Je crois que c'est cette Miyo Shihano ou un truc du genre dont Roger parlait dans son historie que j'ai écouté à moitié.
Je décidais de lui enlever l'objet l'empêcher d’émettre un son et immédiatement elle me cria dessus.

Shiho : Vous êtes cinglés !? Vous devez être un ami à l'autre fous qui m'a enfermé ici !?

Moi : C'est juste un coloc.

Shiho : D'ac...

Elle sembla se calmer mais ne laissa transparaître aucune émotion, ça me fit esquisser un sourire, il nous faudrait ce genre de personne au boulot.

Shiho : Vous pouvez me détacher s'il vous plait, cet endroit m'est inconfortable.

Moi : Bien sur.

Je lui défais ses liens et sortis un pistolet de mon slip pour le lui donner.

Moi : Mieux être protégé vu votre habillement.

Shiho : Merci, je me souviendrais toujours de vous...

Moi : Smith, Stan Smith.

Des lunettes de soleils sortirent de mes cheveux pour se poser à leur place.
La fille me salua à la façon japotruc et elle se barra en courant d'une démarche de mercenaire sanglant.
Je pus enfin remonter et m'installer sur le canapé en changeant de chaîne et buvant ma boisson sans prêter attention à ce qui se passer aux alentours.
Mais si les nombreux coups de feux provenant d'en haut et les corps d'agents français qui volaient devant moi manquaient de me distraire à mainte reprise.
Bref à la téloche c'était l'heure du journal et là un journaliste interviewait un certain Maxime Moulin qui s'était fait arnaqué en achetant des chaussures invisibles à 70 000 dollars.

Journaliste : Et vous savez le nom de la personne qui vous a escroqué ?

Maxime : Ouais il s'appel Marguerite et c'est le mec juste là.

Marguerite : Quoi !? Non c'est faux !

Eddie : Lieutenant Eddie Thacker, veuillez me suivre au poste.

La caméra repasse sur les deux présentateurs du journal qui ne sont autre que mes voisins, Terry Bates et Greg Corbin.

Greg : C'est sur, c'est une vrais arnaque.

Terry : Non une vrais arnaque, c'est quand l'autre fois tu m'as promis de m'envoyer au 7ème ciel.

Greg : On a déjà dit qu'on en reparlerait plus.

Terry : C'est toi qui l'a dis, on verra ça à la maison.

A ce moment là un cadavre traversa la TV, ce qui me fit grogner.
Roger a intérêt à me la réparer !
Je regardais l'heure et je vis qu'il était temps que je parte au travail et en même pas 3 secondes me voila dans ma voiture a attendre que le volet soit entièrement ouvert pour faire marche arrière et m'en aller vers le bureau.
Une demi heure plus tard, je me retrouvais à entrer dans la QG de la CIA où je travaillais, j’adorais ce boulot car il me permettait de protéger le pays qui m'était cher, les Etats Unis d’Amériques.
Immédiatement je me rendis à la machine à café de l'étage où se trouvait mon bureau et j'y trouvais mes collègues et amis Jackson, Dick Reynolds et Reginald Koala, qu'est ce que j'aimerais être dans le corps d'un Koala moi aussi.
Ils me saluèrent amicalement même si je voyais qu'ils me regardaient un peu bizarrement mais je ne savais pas pourquoi.

Jackson : Alors Stan, comment va la famille ?

Moi : Ça va, ça vient, l'homme qui vit dans notre grenier est revenu. Et vous ?

Dick : Sheila m'espionne et me fait du chantage, tout ça parce que j'ai dealé de la drogue avec des dauphins du 36ème.

Reginald : Tu sais Stan, tu le cache tellement mal que l'on sait depuis 5 saisons que l'homme qui vit dans ton grenier est l'alien que t'as aidé à s'échapper. Mais t'inquiète on ne dira rien à Bullock.

Jackson : D'ailleurs ce dernier veut te voir pour une promotion.

Moi : Chouette !

Et immédiatement je sprintais vers le bureau de mon patron à grand pas en poussant hors de ma route Eric qui venait de sortir du dit bureau.
Et me voila devant Avery Bullock, assit sur une chaise devant son bureau.
Mais sa réaction ne fut pas celle que je voulais, il me regarda bouche bée avant de se mettre vraiment en colère.

Avery : Smith ! Mais qu'est ce que vous foutez en slip dans mon bureau !?

Ce fut à mon tour d'être ébahit.
Oh non ne me dite pas que...
Je baissais les yeux pour voir qu'en effet, j'avais pas prit mon costume, ce qui me fit prendre peur.

Avery : Vous êtes renvoyés !

Moi : NOOOOOONNNNNNN !!!!

Et ma tête explosa, oui je fais l'hypertension.

POV Hayley 

Ah la la la, je m'en rappellerais longtemps de ce jour qui semblait ordinaire au premier abord.
Comme d'habitude, au premier rayon de soleil, je m'étais rendu très rapidement au van de mon petit copain, Jeff Fischer, pour lui faire l'amour.
Et tout se passait bien, je l'avais branlé, fais une fellation et il m'avait fait un cunnilingus.
Nos vêtements traînaient par terre et l'odeur de la beuh ambiante nous avait exténué et il voulait finir en me doigtant.
Et comment dire.... C'est gênant.
Il avait coincé son bras entier dans mon clitoris, ouais je sais j'ai battu de record du monde du plus gros clitoris, vous ne voudriez pas savoir ce qui s'y cache.
Il essayait de forcer pour sortir mais n'y arrivait pas et s'était très gênant alors je l'encourageais.
Moi : Allez Jeff, tu peux y arriver, allez !

Jeff : J'essais ! Ah je tiens quelque chose !

Il réussit finalement à décoincer son bras et sortit de ma chatte le Père Donovan qui ne fut même pas surprit de se voir sortir de cet endroit et qui enleva le liquide sur ses vêtements. 

Donovan : Enfin, ça fait 4 saison que je suis coincé à l'intérieur quand tout le monde pensait que j'étais mort. Où est l'antéchrist ?

Moi : Longue histoire.

Il nous salua alors et quitta le van tandis qu'au même moment Roger entrer en trombe sans costume et referma la porte derrière lui.
Il semblait affolé, ce qui nous étonna moi et mon hippie préféré.

Moi : Qu'est ce qui se passe !?

Roger : Hum, combat dantesque contre les fédéraux français, une salope aux cheveux fraises m'a volé mon costume et la CIA vient de rappliquer pour succéder aux autres emmerdeurs qui ont battu en retraite.

Jeff : C'est le caca en gros.

Roger : Complètement alors rhabillez vous, je prends le volant.

Une voix se fit entendre alors de l'extérieur, je reconnus que c'était celle d'un collègue de papa, enfin un rival plutôt.

Duper : Rendez vous, vous êtes cernés.

Roger : Niquez vos mères bande de dégénérés !

L'extra-terrestre voulut démarrer le moteur avant de se rendre compte qu'il n'y avait plus d'essence.

Roger : Hé merde !

Il tapa sa tête le volant, ce qui fit exploser le van sans aucune raison apparente.
Je peux vous laisser deviner qui nous fumes tous désintégrer dans l'explosion sous la satisfaction des agents postés dehors qui en profitèrent pour faire un petit barbecue.

POV Steve 

L'heure de l'interclasse avait sonné, il était 9 heures environs et j'étais au Lycée Pearl Bailey à naviguer dans les couloirs avec mes amis Schmuely Lonstein, Barry Robinson et Toshi Yoshida.
J'avais reçu un texto de Klaus disant que ma sœur et mon père étaient morts mais je ne le croyais pas alors je lui disais d'aller se faire foutre et je continuais la conversation avec mes amies.

Snot : Steve, les rumeurs disent que tu as réussis a trouver comment pécho instantanément une gonzesse, tu peu nous montrer.

Barry : Oh des gonzesses, ça doit être cool.

Toshi : Cet imbécile ne pourra jamais me battre.

Steve : Calmez vous les gars, laissez faire le spécialiste.

Je m'avançais alors vers la première fille que je croisais qui était entrain de fouiller son casier, c'était Lisa Silver, elle sembla surprise de me voir arriver.

Lisa : Qu'est ce que tu me veux Steve ?

Steve : Puis je voir ton vagin, déesse ?

Lisa : Bien sur !

Elle souleva sa jupe sous mes yeux frémissant, révélant qu'elle n'avait pas de culotte, ce qui surprit tout le monde dans les environs.
Puis elle rabaissa son uniforme et partit comme si de rien n'était.

Steve : Et vous n'avez encore rien vu les gars.

Arriva alors Debbie Hyman, je l'accostais sans prévenir en faisant frémir mes lunettes.

Steve : Debbie, pourrais tu tuer Vince Chung s'il te plait, déesse ?

Debbie : Bien sur !

Elle sortit un couteau de combat de sa poche et sauta au cou de la cible avant de la planter comme un vulgaire rat.
Après qu'il soit décédé de sa blessure, elle repartit comme si de rien n'était.
Ch'uis trop content que ça marche !
Et maintenant le coup de spectacle, Akiko, la sœur de Tochi, arriva pour me parler amicalement, ce qui déplus à son frère aîné.

Akiko : Salut Steve, ça te dirait d'aller cinéma avec moi ce soir pour voir "Rambo XIII, la Maison de Retraite" ?

Steve : Ce serait un plaisir mais d'abord faisons l'amour ici, déesse.

Akiko : Bien sur !

A la vitesse du ninja, elle ôta ses vêtements pour se retrouver dénuder, ce qui fit rougir de colère son frère qui était en fureur.
Je me précipitais sur elle et nous commencions notre long baiser entre amoureux.
Le Principal Brian Lewis arriva au même moment pour parler à mes potes.

Brian : C'est moi qui lui ait apprit cette vieille technique ancestrale de ma famille.

Snot : Mais bordel de pourquoi vous êtes en slip monsieur ?

Brian : Il fait un peu chaud vous ne trouvez pas ?

Barry : C'est Tochi qui a chaud, il est rouge comme une tomate.

Justement je ne remarquais pas que mon ami japonais était en tenue de samouraï et qu'il avait dégainé son katana.
Je vous laisse deviner la suite.
Avant d'avoir pu dire "Pute", je me retrouvais sans tête et Akiko tomba dans les pommes après avoir pousser un fort hurlement.
La vengeance était un plat qui allait se manger au paradis.

POV Francine 

Je me promenais dans le centre commercial de la ville car il fallait que je fasse les courses pour le dîner de ce soir.
Il était 10H quand j'arrivais au rayon charcuterie de "Chez Piglouf" où je vis une scène assez excitante.
Je voyais les Memari, mon couple iranien préféré, entrain de baiser sur le sol alors qu'un ado avec de l’acné était entrain de passer la serpillière à coté d'eux.
Linda était en sous vêtement, ses habits traînant sur le sol, alors que Bob était encore entièrement habillé et semblait mal à l'aise.
Ils arrêtèrent net en remarquant ma présence et ils se levèrent d'un bond en se sentant gêner.

Linda : Ah France !

Bob : Juste pour dire Linda, j'avais dis Schweppes, pas sexe, mais bon je suis quand même content.

Linda : Pardon, j'ai oublié d’enlever mes boules quiès.

Francine : Non c'est bon, continuez, je ne faisais juste que passer.

Sans chercher plus loin, je m'en allais en vitesse mais sans faire attention, je percutais quelqu'un avec mon cadis.
Ce n'était autre que la célèbre actrice Megan Fox, je n'en croyais pas mes yeux.
C'est Megan Fox, oh mon dieu ! Elle a prit du cul depuis Ninja Turtles ou bien je rêve ?
Je l'aidais à se relever avant de présenter mes excuses.

Francine : Pardon, je ne vous avais pas vu !

Megan : ce n'est rien, j'ai l'habitude de me faire défoncer par n'importe quoi.

Francine : Que faite vous dans notre charmante ville ?

Megan : Oh rien de bien intéressant... J'essais juste d'échappé à un dangereux psychopathe qui m'a prit pour cible.

Tout à coup, les lumières grésillèrent mystérieusement et je remarquais quelqu'un apparaître à l'autre bout de la rangée.
C'était un drôle de type portant une tenue de mineur et qui tenait avec ses deux mains sa grosse pioche, il commença à s'avancer vers nous calmement.
Mais l'actrice elle n'était pas calme, elle commença à paniquer.

Megan : C'est lui ! C'est Harry Warden !

Elle se barra alors en courant après avoir sauté dans son super cadis qui s'envola et traversa le plafond.
Quand à moi, je restais de marbre face à l'autre type.

Francine : Si tu veux me tuer, fais la maintenant pédale !

Il m’écouta fort heureusement et me lança son arme dans ma gueule.
Et ça ne loupa pas et je pus dire adieu à ma vie après ça.
Et c'est ainsi que je rejoignis le reste de ma famille dans l'au de là.

POV 3ème Personne 

Dans un autre Etat, une belle Chevrolet SSR voulait à fond les ballons sous une belle nuit de pleine lune alors qu'un intense brouillard commença à apparaître.
Au volant de l'appareil, la père de Stan, Jack Smith qui venait de s'évader une nouvelle fois de sa prison et qui était content d'être à nouveau libre.

Jack : Je les ais tous niquer.

Soudainement Roger apparus sur la siège d'à coté avec une perruque blonde.

Roger : Good Morning USA !

Jack : AAAAAHHHHHH !!!!

La pilote tourna la volant d'un coup sur le droite et la voiture se crasha contre une pancarte.
Sur celle ci était marqué "Welcome to Silent Hill".
Mine de rien Roger l'avait empêché in extremis de foncer tout droit en Enfer...
En tout cas ce fut une journée ordinaire dans American Dad.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Aoû - 01:03 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com