les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum
les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Silent Hill

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Big Boss
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2013
Messages: 474
Localisation: Jardiland

MessagePosté le: Sam 29 Aoû - 22:25 (2015)    Sujet du message: Silent Hill Répondre en citant

POV 3ème Personne 

Harry Mason se réveilla dans le Neely's Bar, un bar se trouvant dans le South Vale, un quartier de la Ville du nom de Silent Hill. Très connu pour le Lac Toluca qui se trouve au centre de la ville, ainsi que pour les étranges disparitions ayant lieues chaque années et surtout pour l'Ordre, un culte religieux ayant eu un grand rôle dans le passé de cette ville. Enfin ça c'est le topos, en vrais... Voici une journée ordinaire dans Silent Hill.

POV Harry 

J'ai la tête dans le cul !
C'est à ce dont je pensais en me réveillant à 3 heures du mat dans le bar le plus connu de la ville, à coté de mon pote James Sunderland qui continuait de boire comme un trou en rigolant avec une certaine Eileen Galvin qui elle aussi était complètement cuite.
Heureusement que ma femme est morte, si elle me voyait comme ça.

Finalement mon vieil ami se tourna vers moi et remarqua mon réveil avant de me foutre une tape amical dans le dos.

James : Hé bien t'es réveillé mon pote !?

Moi : Non je dors....

James : Allez rebois un coup !

Eileen : Si mon mec Henry me voyait comme ça, il me sauterait c'est sur, allez les gars, sautez moi !

Les gros loubards du bar arrivèrent d'un air menaçant et commencèrent à s’amuser à jouer à saute mouton au dessus de la fille.
Mais bon je m’inquiétais à un peu pour James, alors je ravalais mon vomis et pris la parole.

Moi : Si ta femme et voyait comme ça.

James : Oh Mary, je l'ai tué, ah ah ! Elle pourra plus rien dire vue qu'elle ait dans le coffre de ma voiture, j'ai d'ailleurs prévu de me jeter de l'observatoire dans le lac après ça !

Moi : Ah ah ! Enfin bref Cheryl... Enfin Heather plutôt a encore fugué hier, la dernière fois j'ai dû aller à Tokyo pour la retrouver, elle est chiante cette fille.

Heather : Papa !

Mon cœur sauta un battement à la vue de ce son, je tombais de mon tabouret et vis en m'étalant par terre, ma fille à l'entré du bar.

Moi : Cheryl, désoler, je parlais de cette meuf là !

Je pointais du doigt Carol Pendleton, et ça, ça énervait son mari présent à ses cotés, Murphy, qui se leva et ma chopa par le col avant de me lever de force.

Murphy : Qu'est ce que t'as dis connard !?

Moi : Je disais que vous aviez de belles chaussures.

Murphy : Oh merci, c'est vrais je les ais acheté hier, venez je vais vous présenter ma femme.

Heather : Tu n'es plus mon père, exprès je vais coucher avec George Sewell !

Moi : Non tout sauf ça !

Mais elle partit sans même me tourner un regard, j'étais triste, mais je ne me doutais pas que c'était la dernière fois que j'allais voir ma fille....

POV Heather 

Je courais comme une folle, les larmes coulant de mes joues, j'étais vraiment triste.
Comment peux tu faire ça papa !? Maman si elle le pouvait, se tuerait une deuxième fois !
J'entendis alors une sirène résonner dans les environs, c'était celle qui annonçait un danger pour la population, mais je ne m'en préoccupais pas.
Surtout qu'il faisait nuit et qu'avec le brouillard, je ne pouvais pas voir à plus de 5 mètres devant moi donc je ne savais pas où j'allais.
J'étais juste entrain de courir au milieu de la route en me bouchant les oreilles car le son se faisait de plus en plus fort et ne voulait pas s'arrêter.
Une lumière blanche m'aveugla soudainement et je me stoppai net dans ma course.
Crissement de pneu, choc et mon corps tomba sur le sol, un liquide coulant de ma tête.
J'entendis une portière s'ouvrir et vit une silhouette étrangement familière s'approcher de moi.
Le conducteur du camion qui venait de me percuter m'appela par mon nom et je reconnu son timbre, c'était Travis Grady, un vieil ami de mon père.

Travis : Merde, elle va crever, je dois ma la faire avant qu'elle meurt !

Homme 1 : Hé non je l'ai vu le premier !

Femme : Non moi la première !

Homme 2 : Moi, je préfère attendre qu'elle soit morte, hé hé hé !

A ce moment là, je sombrais dans l'inconscience alors que ce n'était absolument pas le moment pour ça, mais j'allais surement mourir, donc il n'y avait rien à faire.
Mais le destin en avait décidé autrement.
Je commençais à revenir à moi, ressentir la vie revenir en moi.
Mais c'était impossible, je devais être morte ou dans une chambre d’hôpital.
Mais en ouvrant les yeux, je constatais avec frayeur que j'étais dans une chambre de motel, je reconnais lequel d'ailleurs, le Jacks Inn.
J'y étais déjà venue à une époque avec Douglas Cartland, je me demande comment il va le vieux dessus d'ailleurs.
Qu'est ce que je fous dans ce motel ? C'est quoi ce bruit ?
J'entendis du bruit venir de la salle de bain alors je décidais de prendre la lampe de chevet pour m'en servir comme arme.
Finalement un homme en sortit, en slip, et semblait un peu content de me voir réveillée, il me fit alors signe avec ses mains de baisser mon arme.

Maxime : Hé moi c'est Maxime Moulin, calmez vous. Vous devriez me remercier, je vous ais sauvé de ces cons qui voulaient vous violer et je vous ais emmené ici vue que je suis que de passage dans le coin, je ne vais pas vous...

Moi : Ne vous approchez pas pervers !

Maxime : Oh mais si je suis en slip, c'est déjà c'est ma chambre que j'ai loué et puis fais chaud, et puis aussi....

Je lui lançais ma lampe dans sa gueule et je me précipitais vers la sortie, heureusement ce n'était pas fermé à clé.
Et malgré ses supplications, je quittais la chambre et je courus le plus loin possible de cet homme avec un fort accent français pour me retrouver finalement sur la route en face du motel et du parc Rosewater se trouvant à coté.
Je repris mon souffle tandis que mon esprit revenait de plus en plus durement dans la réalité.
Je constatais que tout était calme, aucun signe de vie alors que d'habitude à cette heure ci, c'est bondé de monde.
Le brouillard était aussi anormalement élevé et il neigeait malgré qu'on soit en été, tout me revint alors en mémoire.
Le voyage de mon père à Silent Hill avec Cybil Bennett, la flicarde de Brahms. Ainsi que mon voyage à moi dans cette ville pour venger mon papounet alors qu'en faite il avait juste fait un coma éthylique en renverser du sang de porc sur lui, me faisant croire qui s'était fait tuer par Claudia le clodos.
Je savais donc ce que ça signifiait, tout recommençait une nouvelle fois.
Mais pourquoi ? Pourquoi maintenant ?

??? : C'est la dure loi de la ville.

Cette voix me fit sortir de mes pensées et je me retournais pour faire face à un drôle de facteur.
Je rêve ou ce type vient de lire dans mes pensées ?

Howard : Ce type a un nom et c'est... Ah merde la vieillesse... Ah oui Howard Blackwood.

Moi : Pourquoi tout ça recommence !?

Howard : Je ne suis pas celui qui donne les réponses mais les indices.

Moi : Oh non tu vas pas faire ton vieux maître shaolin !?

Howard : Pour savoir quel sera son chemin, faut déjà savoir le tracer avec ciseaux, pointu en plus ! Et quand tu détourneras le regard, je disparaîtrais comme par magie.

Moi : Hein ?

Je détournais en effet mes yeux de lui très brièvement avant d'entendre un cri et de voir qu'il avait disparu du dernier endroit où il se trouvait.
C'est alors que je remarquais un précipice en plein milieu de la route devant moi qui semblait allait plus loin que les abysses.
C'était pas compliqué de savoir que le vieux était tombé dans ce trou comme un con d'où le cri que j'ai entendu.
Mais je ne pouvais pas être tranquille une seule seconde, je remarquais que la radio que j'avais toujours sur moi se mettait à grésillé, je savais ce que ça annonçait.
Voila les monstres.
Et en effet je vis... Des créatures humanoïdes en forme de bâtonnet glacé arriver vers moi sur des skateboards en criant "Trololololo" et portant une casquette Mickey Mouse.
Attends mais la ville ne sait plus quoi inventé comme ennemi me symbolisant.
Ils me tirèrent des rayons lazers dessus à part le gros malabar en ski qui avait un gros canon à plasma.
Heureusement je pressais les touches "A-B-Y-X-X-Start-Back-Oualouf" pour faire apparaître mon costume de Princesse Earth et je pus tirer des jolies effets de lumières sur mes méchants pas beaux, les transformant en choux fleur.
Et une fois qu'ils n'étaient tous plus qu'un tas de verdure, j'entrais le code triche pour me retrouver habiller comme la Princesse Peach.
J'avais encore du mal à réaliser tout ce qui venait de se passer que la suite s’enchaîna devant moi.
Un humvee arriva à toute allure vers moi mais freina à la seconde près et s'arrêta à moins d'un centimètre de moi.
J'ai eu chaud, ma culotte est toute trempée.
Un bel homme quitta le véhicule, l'air un peu inquiet d'avoir failli heurter une jolie jeune femme comme moi.

Homme : Vous allez bien ?

Moi : Oui oui oui c'est bon.

Alex : Moi c'est Alex Shepard.

Moi : Heather Mason.

Alex : J'étais entrain de me rendre vers ma ville natale, Glen Shepard en passant par cette ville. Je peux vous déposer quelque part si vous voulez bien entendu.

Moi : Oh tant que vous m'emmenez loin de cette ville, ça me va.

Alex : Bien entendu, allez montez.

Et sans trop rechigné, je montais dans son véhicule et lui reprit la volant.
Il ne fallut pas attendre longtemps après le début de notre escale pour que je sombre à nouveau vers le sommeil mais je ne sais pas pourquoi, je sentais que c'était louche tout ça.

POV Alex 

Ah Los Angeles ! J'y allais souvent avec Elle (C'est son nom) C'était avant sa mort... Mais maintenant j'ai cette Heather avec moi, là sur le lit, elle est belle quand elle dort.
Je lui avais administré un sédatif et emmené dans cette ville qui me rappelait des souvenirs.
Nous nous trouvions dans l'appartement où autrefois je vivais avec ma petite ami, il était quasiment à l'abandon et tant mieux, comme ça pas de visiteurs curieux pour me déranger.
La jeune femme était couché sur le lit et je l'observais, attendant son réveil.
Je l'avais habillé d'une longue robe de sois blanche, on aurait dit un ange qui ne voulait pas se réveiller.
Je m'en approchais lentement comme un chasseur qui ne voulait pas effrayé sa proie, et je l'a vis ouvrir lentement ses yeux puis tenter de reculer d'un coup en me voyant et surtout en remarquant dans quelle position elle se trouvait.
Je posais mes mains sur le lit en le fixant avec mes yeux d'aigles.

Moi : Bien dormi ?

Heather : Espèce de malade mentale ! Libère moi tout de suite avant que je le fasse moi même et que je te tue !

Moi : Oh mais c'est l'heure de s'amuser !

Je m'avançais vers un Radio CD et j'appuyais sur un bouton qui enclencha la musique One More Time des Daft Punk.
Au même moment une sirène retentit en arrière, ce fut le signal pour m’entraîner vers l'autre monde.
Un pyro défonça la porte de ma chambre et commença à répandre des couleurs fantasy un peu partout dans ma chambre avec son arme arc en ciel.
Quand la sirène s'arrêta, ce fut aux Daft Punk eux même d'arriver pour chanter la chanson en vrais devant moi.
Et moi je sortis une carotte de ma tenue hawaïenne en sifflotant "Et quand il pète il trou son slip".
Mais ce que je ne vis pas c'est que ma proie avait réussit à dénouer ses liens en réglisse et elle me balança une lampe de chevet en nougat sur ma gueule avant de sauter hors de lit en fraise pour sortir de l'appart très rapidement.

Moi : Salope !

Je me lançais immédiatement à sa poursuite, une fois hors de chez moi, je suivais sa trace en descendais les escaliers fait en chocolat noir.
Après une longue descente, je réussis à le retrouver en la voyant quitter par la sortie de secours donnant sur une belle ruelle avec les murs en chocolat blanc et le sol en chocolat au lait.
Elle voulait fuir mais j'étais plus rapide qu'elle, elle ne pouvait pas s'enfuir.
Et c'est en arrivant dans une sorte de cour qu'elle trébucha et alors qu'elle se relevait, je la pris de force et lui planta ma carotte dans le dos.
Elle hurla à plein poumon tandis qu'un coulis de cerise s'échappa de sa plaie.
Et je la poignardais encore et encore, 7 coups au total, elle était déjà morte au 3ème.
J'étais un peu triste au fond de moi même d'avoir été obligé d'en venir à ça, je l'a voulais vivante pour toujours avec moi mais maintenant elle sera juste morte, mais bon pas grave.
Je lâchais la carotte qui était rogue maintenant et je passais mes mains sur mon visage en soupirant.
Etant en pleine concentration, j'entendis des bruits de pas et je dégainais la banane dans mon holster pour braquer vers l'une des 4 sorties de la cour.
Je vis un homme d'age moyen arriver, je le reconnus, je l'avais vu à la TV? c'était le père de ma victime.

Harry : Cheryl ? Heather !? Non !!! Pourquoi !??? POURQUOI !!!!?????

Moi : Vous allez la rejoindre mon cher.

Mais juste avant de tirer, une pastèque heurta mon bras, me faisant lâcher l'arme.
Je tournais la tête vers un jeune homme qui me visait avec sa montre pissenlit, sa tête me disait quelque chose.

Moi : Mais vous ne serez pas.....

Shinichi : Kudo Shinichi, meitantei.

Et après un petit "pchit", je sombrais dans les bras de Morphée.

POV Harry 

Je n'en croyais pas mes yeux, tout mon corps se retrouva lourd, terriblement lourd.
Je ne prêtais plus attention à tout ce qui se passait aux alentours, je m'approchais juste de la dépouille de ma fille.
Tombant à genou devant elle, je l'a pris dans mes bras alors qu'un torrent de larme coulant le long de ma joue pour finir sur son visage.
Je regrettais cette nuit au bar, tout le mal que je lui avais fais la dernière fois qu'on s'était vu.
Je ne me serais pas doutais que se serait la dernière fois que je verrais ma fille.... Vivante....

POV 3ème Personne 

En tout cas ce fut une journée ordinaire dans Silent Hill.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Aoû - 22:25 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com