les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum
les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Détective Conan 2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Big Boss
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2013
Messages: 474
Localisation: Jardiland

MessagePosté le: Ven 4 Sep - 20:50 (2015)    Sujet du message: Détective Conan 2 Répondre en citant

POV 3ème Personne 

Vous connaissez déjà le topos... Voici une nouvelle journée ordinaire dans Détective Conan et cette enquête à pour titre "Meurtre dans un chalet avec un kimono blanc alors qu'il fait -12 dehors et qu'il neige car c'est l'hivers et durant cette période il faut sortir couvert pas comme ma grand mère Charline Stéroïde !".

POV Meurtrier 

J'étais devant la porte de l'appartement de Mr Yusaikizo car j'avais prévu d'entrer par effraction et de le tuer.
Mais pour faire cela, je devais d'abord rentrer chez lui.
Tiens, je sais comment faire.
Je pressais la sonnette mais rien ne se passa, je décidais ensuite de toquer 3 fois avant de me rendre compte que je faisais n'importe quoi.
Un voisin arriva alors, c'était un jeune homme blond ce qui est étonnant puisqu'on est au Japon à Osaka.
Il me regarda avec attention, se demandant qui j'étais et ce que je foutais là.

Moi : Faites pas attention à moi, je suis juste un plombier qui a égaré sa route.

Voisin : Alors tenez, voici le double des clés de cet appartement.

Et il me lança la bonne clé avant de repartir en sifflotant l'hymne nationale de notre pays.
J'étais content ça allait être plus facile que prévu, j'insérais alors la clé dans la serrure et l'ouvrit.
J'entendis alors un mécanisme s'enclencher et je vis une autre porte avec une minuteur indiquant 10 secondes.
Oh putain de bordel de merde !
Immédiatement en voyant le peu de temps me restant, je sautais sur ma gauche en me bouchant les oreilles une fois sur le sol.
La porte explosa mais le souffle de l'explosion de me toucha pas et maintenant je pouvais entrer dans l'appart sans problème.
C'est ce que je fis après m'être relevé, mais une fois dedans, je refermais la 3ème porte d'entré silencieusement pour ne pas réveiller le proprio.
Me voila donc dans le couloir d'entrer à marcher délicatement sur la pointe des pieds pour ne pas faire de bruit... Mais comme c'était pas ma journée je marchais évidemment sur une chips qui traînait par terre.

Moi : Hé putain, qui a foutu cette chips là, merde !

M'enfin bon, je repris assez vite mes esprits et j'allumais la lumière pour mieux y voir et je remarquais que j'étais arrivé au salon.
La chambre à coucher de trouvait au fond à droit, je commençais à m'y rendre quand quelque chose se frotta à mes jambes.
Je vis que c'était un petit chat noir qui demandait des caresses.
Et je lui répondis en le shootant avec mes rangers, le faisant traverser la fenêtre avec un miaulement rauque.

Voix Off 1 : Oh putain, tu fais super bien le chat !

Voix Off 2 (En Rigolant) : Merci.

Suite à cela, je me dirigeais vers la chambre et je défonçais la porte à coup d'épaule avant de dégainer mon gros revolver magnum et braquer instantanément la personne se trouvant dans le lit.
Mais ce n'était pas ma cible.
C'est quoi ça !?
C'était le Grand Méchant Loup habillé en chaperon rouge et entrain de lire un magazine "Playboy" qui me regarda d'un air désintéressé.

Loup : Ben quoi ?

Moi : Where is Mister Yusaikizo !?

Loup : Aux chiottes !

J'entendis justement le bruit de la chasse d'eau retentit et une lumière venant des WC éclairer les environs.
Une silhouette apparut bientôt bientôt sur le pas de la porte.
C'était un homme aveugle avec des lunettes noir et un bâton pour se repérer.
Il l'agitait dans tous les sens et fit tout tomber avant de prendre la parole alors qu'il était à 2 mètres de moi.

Yusakizo : Chérie, c'est moi !

Moi : Je viens vous tuer !

Yusakizo : Quoi !? Moi !? Mais je suis juste Mr Yusakizo !

Norman : Faux, c'est le meurtrier, Mr Yusakizo !

Moi : Hé oui, alors Vermouth !?

Vermouth : Tu m'as eu.

La femme possédant une jeunesse éternel enleva son masque en latex puis me braqua avec ses yeux.

Moi : Tu as en perds ta moumoute, ma Vermouth !

Je sortis mon couteau avec une vitesse vertigineuse et lui planta la lame dans son front.

Vermouth : Ah non, je suis morte !

Elle tomba en arrière, morte.... Enfin c'est ce que je croyais car 5 secondes plus tard elle se releva comme si de rien n'était.

Vermouth : Je l'ai fais exprès de dire que j'étais morte !

Odieux Connard : C'est quoi ces doublages français à la Nicky Larson ?

Moi : Tu vas m’accompagner en Enfer Vermouth, allez viens viens et n'oublie pas ta bouée.

OC : Diego, ma pelle.

Diego : Le loup l'a mangé.

Loup : Ben quoi !?

Malheureusement la tueuse avait un tour derrière la tête, elle chaussa ses skies et s'enfuit dans le salon avant de sauter par la fenêtre.
Je profitais du bref instant où en tournant sur elle même, elle se retrouva face à moi, pour sortir mon arbalète et lui décocher un carreaux en plein cœur.
Ça la fit se terminer clouer sur le mur du bâtiment voisin et moi je pouvais partir de là où je venais sans laisser de traces, enfin c'est ce que je croyais.

POV Shinichi 

Je regardais le corps sur la civière se faire emmener loin d'ici pour être amené chez le légiste tandis que ma clope avait atteint sa fin.
Je laissais tomber le mégot et voulus l'écraser avec mes pompes, mais comme c'était un petit filou, il prit la fuite en me tirant la langue, ce saligot.
Mon regard s'arrêta maintenant sur le père de la victime, Harry Mason, qui se tenait immobile en silence, le pauvre.
Il devrait être à Silent Hill chez lui et pas à Los Angeles à voir sa fille partir loin de lui sans qu'il n'est pu rien faire, je le plain.
Une douce voix vint m'égayer mes sens et me retrouver le sourire.

Shiho : Tu ne pouvais pas savoir ce qui se passait ici à ce moment là, sois content que tu es pu sauver la vie de cet homme même si la fille est morte.

Moi : Tu as raison chérie.

Ma belle fraise à moi posa sa tête sur mon épaule, je pouvais admirer sa longue robe noir qui laissait transparaître sa silhouette mince, j’admirais aussi son maquillage naturel et ses talons hauts qui la rendait bien plus grande que moi. Elle ne portait pas de bijoux, c'était pas son genre et ça ne me dérangeait absolument pas, ni le faite qu'elle ait des petits seins, au moins elle en a.
Mais ma transe fut coupé par des voix familières, en effet cette affaire concernant le célèbre tueur en série Alex Shepard était fédérale, donc concernait le FBI.
Et donc nos amies Jodie Starling, Andre Camel et leur boss James Black, arrivèrent pour nous saluer joyeusement.

Jodie : Thanks Cool Kids for nous avoir débarrasser de ce bad guy.

Andre : Yep.

James : Le reste nous concerne, vous pouvez rentrez chez vous maintenant, et saluez vos parents de notre part.

Moi : Ouais ouais, enfin si j'ai pas la tête ailleurs, parce que si Shiho me fait une pipe sur la rou....

Shiho : Hum, bye !

Et ma femme me tirant par le bras m'emmenant pour m'emmener loin d'ici, elle réussit même à m’entraîner jusqu'à notre domicile où mes parents squatter depuis 2 jours mais ils comptaient repartir que leurs couilles auront des dents qu'ils ont dit, j'ai pas trop comprit mais bon je suis le grand détective de l'Est alors respect !
En parlant de mes parents, hé bien Yusaku et Yukiko nous attendaient sur le canapé, habillées pour une fois, et semblaient vouloir nous parler.
Et malgré mon envie de faire comme si je les avais pas vue, la tigresse à mes cotés en décida autrement et me fit m'asseoir avec elle sur l'autre canapé juste en face.
Je sentais qu'on allait passé une bonne soirée, non sérieusement mes parents semblaient joyeux pour une fois.
Car dernièrement ils étaient un peu remonter contre moi depuis qu'ils ont appris que je faisais l'amour en chaussette, je vois pas le problème !
Bref, voici le dialogue !

Yukiko : Nous avons une bonne nouvelle Shin-chan et Shiho-chan !

Moi : Mouerf !

Shiho (Lui donnant un coup de coude) : Excusez le, Otôsan et Okāsan, Kudo-kun sait se montrer désobligeant quand il est fatigué.

Moi : Ça faisait longtemps que tu ne m'avais plus appelé comme ça, HAIBARA.

Yusaku : Des fois je regrette d'avoir un eu un fils comme ça, il est loin d'être Sherlock, le vrais Sherlock, it's me, mais bon nous voulions te dire quelque chose d'important. Nous avons chercher qui avait bien pu aider ce Roger a kidnappé Shiho et nous avons trouver le coupable.

Moi (Désintéressé) : Et c'est ?

Yukiko : Akemi-san !

Et en effet un rideau fut tiré et une jeune femme aux longs cheveux noir fit son apparition en saluant sa petite sœur qui tremblait de peur.

Shiho : Onēsan !? Mais... Mais... Mais tu étais morte !?

Akemi : On ne me tue pas moi et je me venge toujours tu sais bien, à ton tour !

Shiho : Ma bouée !

Je fus sauvé de cette scène complètement délirante par la sonnerie de mon téléphone portable, c'était Hattori.
Qu'est ce qu'il me veut celui là !?
Je décrochais et répondit d'un ton agacé.

Moi : Quoi Hattori !?

Heiji : Oh c'était juste pour te dire que je suis sur une nouvelle affaire et comme ça on pouvait faire la transition à moi sans problème.

Moi : Ça tombe bien, j'ai arrêté de suivre l'intrigue, à ton tour.

Et je raccrochais avant de me lever et partir vers ma chambre pour me reposer, j'avais prévu une chaude nuit de sexe plus tard.

POV Heiji 

Je reposais tranquillement mon portable dans ma veste de port en tapotant mes jambes et en regardant l'extérieur à travers la vitre de la portière à mon niveau comme si de rien n'était.
Alors je vous résume la situation, il y a eu un meurtre dans l'arrondissement Jōtō-ku de ma ville, Osaka dans la préfecture du même nom. Alors aujourd'hui mon père Heizo voulait absolument m'y accompagnait, et ma mère Shizuka m'a dissuadé de rejeter la proposition et elle est doué pour ça. Mais comme Kazuha voulait absolument m'y accompagner, bein son père Ginshiro est là aussi pour nous surveiller sur le trajet.
Donc la fille est assit à mes cotés, son père juste devant moi et le mien au volant, voila vous savez tout.
Et j'étais un peu agacé et je sentais que pour elle, c'était pareil et elle fut la première à élever la voix.

Kazuha : Papa, pourquoi t'es là, même si c'est juste pour le trajet, tu pourrais nous laisser un peu seul tous les deux non !?

Ginshiro : Jamais, même si je préférais que tu finisse avec Heiji-kun, c'est vraiment parce qu'il n'y a pas mieux dans le coin. Alors je vous laisse pas seul tous les deux !

Moi : Merci du compliment... Et ne vous en faite pas, jamais je finirais avec quelque chose comme elle.

Kazuha : Oi Heiji !

Moi : Et papa, c'est vraiment prudent que tu conduise, tu me fais toujours peur, t'as toujours les yeux fermés, c'est vraiment prudent ?

Heizo : Avec le pouvoir de la force, je peux tout voir sans même regarder, et je peux même conduire dans les mains, regarde !

Oh non le con !
Et hop, le véhicule fonça dans un tremplin et fit un triple tonneau avant de rentrer dans une benne à ordure.
Alors mon père était mort sur le coup et celui de ma pas du tout petite amie avait une jambe coincé dans le pare-choc, quand à moi et "elle", on allait bien.

Ginshiro : C'est trop tard pour moi, fuyez mais prenez mon arme d'abord, juste au cas où.

Moi (En la prenant) : OK merci.

Kazuha : Papa, je promet qu'on va trouver de l'aide et que tu vas t'en sortir.

Il acquiesça de la tête, nous détachions nos ceintures et quittions le véhicule qui amoché mais sur ses pneus.
Nous étions donc coincé dans une immense benne à ordure, impossible de remonter, mais par chance il y avait une porte avec le panneau "Issue de Secours" qui clignotait en vert juste au dessus.
Nous commencions à nous y approcher quand une détonation retentit derrière nous et nous fumes propulser en avant, et je me retrouvais rétamer par terre, couvert de cendre à tousser alors qu'en regardant en arrière, je vis les restes brûlant de la voiture.
Kazuha se releva en vitesse et regardant les flammes danser méchamment devant elle et elle cria "Papa !!!" à plein poumon.
Mais mon attention se fixa sur des bruits de pas et je vis une personne vêtu d'une vieille tunique s'approcher et elle prit lui prit sa main avant de commencer à faire un charabia en français je crois.

Sarah : Je suis Sarah Kyrine, viens sur mon forum, Raccoon City 2025, il y a déjà moi alors on va se marrer mais ne pars pas, non ne par pas, tu dois y aller, on sera bien, pas comme dans cette benne, bouh non, on m'y a enfermer, un certain Stive People et ce Maxime Moulin, d'ailleurs il est revenu tout à l'heure, regardez il est là.

Qu'est ce qu'elle dit !?
Je la vis pointer du doigt un corps au fond de la pièce, une personne qui semblait être morte mais je ne pouvais pas en être sur de là où j'étais.
Je commençais alors à me relever sans faire de bruit en reprenant l'arme que j'ai obtenu plus tôt.

Sarah : Si tu refuse, tu finiras comme lui, n'est cep as !? Mais tu ne ferais pas ça, non, no !? Non !? Hein !? Quoi !?

A ce moment là, la vieille folle, enfin en partant du principe que ce soit une femme car ça ne sautait pas aux yeux, s'écroula par terre car je venais de lui loger une balle dans la caboche.
Immédiatement après ça Kaz me sauta dans les bras et m'embrassa, je l'a laissé faire et j'accentuais le mouvement jusqu'à ce qu'on reprenne notre souffle.

Moi : Bon allons y, on a une enquête a bouclé.

Kazuha : D'accord et on mangera italien ce soir.

Je l'a pris par la main et je défonçais à coup d'épaule, sans froisser ma casquette, pour nous retrouver comme par hasard bein à la scène du crime, dans l'allée où se trouvait la corps de la victime.
D'ailleurs c'est ce que je remarquais en première, la cadavre d'une femme en peignoir portant des ski et cloué au mur avec un carreau au niveau du cœur, plus un couteau planté dans le front.
Je sens que cette affaire va déjà me casser les couilles.
Kazuha me fit alors signe du majeur que l'inspecteur Goro Otaki arrivait vers moi d'un air chaleureux.

Goro : Wesch Heiji, bien ou bien, la famille et tout ça !?

Moi : Ouais ça va alors c'est quoi le topos ?

Goro : Alors la victime s'appelait Chris Vineyard connu aussi comme Vermouth, le tueur l'a buté dans cet appart là haut détenu par un certain Mr Yusaikizo, mais ce dernier dormait au moment du crime, nous avons un témoin pour confirmer ça le Loup, sinon nous avons retrouvé trois paires d'empreintes différentes sur l'arme du crime, l’arbalète, et on a fait venir leurs propriétaires. Nous avons aussi trouvé le dernier message que la victime a envoyé avec son portable. Regarde.

Vermouth : Hé boss, je toute ouverte aujourd'hui, je suis prête pour me faire chevaucher mon minou, grrrr.

Rhum : Vermouth, tu es encore bourré et tu t'es ENCORE gouré de messagerie, et je ne tiens pas à savoir ce que tu fais avec Anokata.


Moi : Intéressant, ou pas, puis je voir les 3 suspects ?

Goro : Bien sur.

Kazuha : Et comme d'hab, je ne servirais à rien, à part me faire agresser par le coupable à la fin.

Je suivais notre bon ami de la police jusqu'à un mur où se trouvaient les 3 suspects avec leur noms qui s'affichaient quand ils apparaissaient à l'image, c'est super bien fait.
Goro me les présenta.

Goro : Le premier dit s'appeler Jean Luc Lemoine, le deuxième Stive People et le dernier Ki'ichiro Numabuchi, je vous les laisse.

Moi : Alors vous le premier, expliquez moi tout.

Jean Luc : Alors déjà c'est Jean Luc, je suis un humoriste français en vacance ici, alors évitez de me poser des problèmes, je me suis fais chier à apprendre le jap, c'est pas pour que je ne sois pas compris... Bref j'ai vus de la lumière alors je suis allé à l'intérieur, j'ai ensuite trouver cette arbalète par terre, je l'ai prise et reposer en me disant que j'avais rien à faire là, voila c'est tout.

Moi : Je vous crois, c'est pas le coupable. A vous monsieur People, ce nom me dit quelque chose.

Stive : Je suis venu ici pour retrouver un ami, je pensais qu'il serait dans cet immeuble, j'ai vu alors cet humoriste sortir de l'appartement en question, je suis allé à l'intérieur, j'ai vu l'arme, je l'ai prise puis j'ai remarqué le cadavre à travers la fenêtre brisé, alors j'ai fuis en abandonnant l'arme car j'avais peur qu'on pense que je sois le coupable.

Moi : C'est tellement con que s'en est vrais, c'est pas lui.

Goro : Alors c'est le dernier le coupable ?

Ki'ichiro : Mais non, certes je voulais la tuer car elle fait parti de l’Association des corbeaux mais quand je suis venu après ces deux là, elle était déjà morte, j'avais pris l'arbalète pour la tuer mais c'était avant de le voir morte, mais regardez j'ai avec moi le couteau de chasse que j'ai apportais à la base pour commettre mon acte.

Moi : Vous n'êtes pas le coupable, mais bon t'es quand même un tueur en série très connu alors arrêtez le quand même.

Goro : Mais alors qui est le coupable ?

Moi : Le tueur est cette personne !

Les portes du donjon se refermèrent et se fut un instant pub pour un bar où un homme aux cheveux argentés s'approcha de la cam en souriant.

Gin : Moi Gin, j'ouvre mon nouveau bar avec mon associé Vodka, il s’appellera "Le Jean Michel Maire", l'endroit où vous pourrez borie tout en péchant de la meuf et en fumant des Jiloises Caporal, fait maison, alors venez sans attendre.

Vodka : Aniki, tu crois vraiment que ça va marcher cette promos ?

Gin : Si tu me coupe pas la parole oui, espèce de... Oh ça filme encore ?

Heureusement le programme revint très vite juste au moment où je dis ma phrase tout en pointant du doigt le Légiste qui avait sur son badge son nom de de marqué. Il y était écrit "Seth Persone".
L'homme en question était grand de deux mètres, occidentale, chauve, un bandeau sur l’œil droite, l’œil gauche blanc avec une cicatrice dessus. Il avait un gros bouc de vilain, était habillé en noir et rouge et pour couronné le tout parlait avec un fort accent allemand.

Seth : Arh ! Herr Hattori ! Artung, vous avez vu mon plan achour !

Il sortit un vieux Luger de la seconde guerre mondiale et sauta sur Kazuha qui était juste à coté avant de la prendre en bouclier humain.
Il commença à ricaner tandis que toutes les forces de police avaient disparu d'un plan à l'autre.

Seth : Qu'est ce que vous allez faire maintenant cheune détective !?

Moi (En regardant ma montre) : Je vais à Los Angeles, à plus !

Seth : Arh quoi !?

Kazuha : Heiji, si tu reviens pas je vais te tuer !

Mais j'étais déjà parti loin d'ici.

POV 3ème Personne 

Quelques heures plus tard, lors d'une belle nuit d'été à Los Angeles, au manoir Kudo deux silhouettes s'entrelacées dans le lit principale.
Et oui il y avait une folle scène de sexe en cours et c'était vraiment chaud, mais comme ce ne serait pas drôle, quelque chose vint déranger les deux personnes.
Une tierce personne ouvrit la porte de la chambre et ouvrit ses yeux béants pour regarder ce qui se passait devant elle.
Les deux amoureux arrêtèrent leur acte et regardèrent l’intrus qui laissa transparaître une intense colère dans son visage et les empêcha de prendre la parole en parlant en premier.

Shiho : Shinichi !!!?? Heiji !!!???? Comment osez vous !!!????

Shinichi (Pointant sa main vers elle) : Ce n'est pas important.

Shiho (Se calmant d'un coup) : Ce n'est pas imporant.

Shinichi : Tu dormiras sur le canapé et oublieras tout au réveil.

Shiho : Je dormirais sur le canapé et oublierais tout au réveil.

Shinichi : Salut.

Shiho : Salut.

Et sa femme s'en alla à la grande surprise de l'adolescent d'Osaka qui avait toujours sa casquette et qui évita de la tourner pour une fois car la dernière fois la tête s'était tourné aussi, ça avait posé un sérieux problème.

Heiji : Comment t'as fais ?

Shnichi : Oh c'était mon ancien maître Obiwan Kenobi qui m'avait apprit ça il y a très très longtemps et dans une galaxie lointaine.

Heiji : Eu OK, je te voyais pas si vieux que ça, bon on reprend ?

Shinichi : Ouais !

Et ils purent continuer de faire l'amour comme si rien ne s'était passé.
En tout cas ce fut à nouveau une journée ordinaire dans Détective Conan.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 4 Sep - 20:50 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com