les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum
les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Star Wars

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Le Big Boss
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Avr 2013
Messages: 474
Localisation: Jardiland

MessagePosté le: Dim 6 Sep - 23:44 (2015)    Sujet du message: Star Wars Répondre en citant

POV 3ème Personne 

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine.... le plus vraiment jeune Luke Skywalker se réveilla dans son lit 1 an après la fin de l'Episode VI. J'ai vraiment besoin d'en dire plus, vous connaissez déjà le topos et si ce n'est pas le cas vous avez trois films a regarder de suite, la prélogie peu encore attendre un peu mais vous pouvez aussi la regarder. Voici une journée ordinaire dans Star Wars.

POV Luke 

Les rayons des soleils me piquèrent les yeux à mon réveil sur mon lit douillé, j'étais vraiment heureux, je sentais que ça allait être une bonne journée.
Même si je vous avoue que ça me faisait chié de me réveiller toujours seul dans mon lit, certes c'est mieux que de se réveiller avec Boba Fett à ses cotés mais bon, je voudrais une gonzesse mais il n'y avait à se grayer sur Tatooine. Mon père quand il fut jadis Anakin avait dit on eut plus de chance de se coté là, il avait réussit à finir avec une reine devenue plus tard sénatrice, quelle chance ! Mais bon il a tout gâcher ensuite en passant du coté obscure de la force, enfin bref revenons à mes pensées de ce moment là.
Je vais aller me brosser les dents puis sortir le robot.
Je sautais hors du pieu et me rendit ne peignoir noir de Maître Jedi dans la salle de bain, c'est trop classe s'être tout le temps en peignoir, mais bon personne ne veut que je porte les chaussons lapins qui vont avec.
J'avais aussi à ma ceinture mon sabre laser que j'avais demandé à George Lucas de custom en Rose Fuchsia pour montrer ma féminité intérieur.
Me voila en tout cas devant le lavabo à regarder ma tête de con à travers le miroir, oui ne vous en faites pas je le sais que je suis moche mais j'essaye de vivre avec même si c'est dur parfois.
J'ouvris alors l'armoire à glace pour prendre mes médocs contre mes diarrhées fréquentes, je faisais des pets mais alors horrible, l'autre fois j'ai même tué un Wookiee à 50 mètres, c'est pour dire.
Mais quand je reposais la flacon et que je fermais l'armoire, je vis dans le miroir que se tenait juste derrière moi la forme spectrale de Obiwan Kenobi qui me regardait en silence.
Ça me fit sursauter et ce con se plia en deux de rire.
Il n'a vraiment que ça à faire depuis l'au de là ?
J'étais vraiment remonté mais le vieux maître tenta de reprendre son sérieux pour me parler.

Obiwan : Tu aurais dû vori ta tête ! Tu me rappel mon ancien padawan Shinichi Kudo, lui il était sympa, pas comme ton père, ce con égocentrique qui n'en a toujours fait qu'à sa tête.

Moi : Enfin Yoda m'a dit que vous avez quand même merder grave pour le faire rester du bon coté... Le faire de confier au gros traître, ah non mais là bravo les Jedi.

Obiwan : Ouais t'es comme ton père sauf que t'as pas de femme et que t'as pas sombré du coté obscure. Sinon Yoda, tu peux venir deux secondes ?

Et le vieux gremlins apparut lui aussi en fantôme avec sa canne, il me faisait souvent pensé à un gobelin avec des oreilles d'elfe ce vieux croûton.

Obiwan : Alors tu lui as raconté toute la prélogie ?

Yoda (Acquiescent) : Jar Jar Binks, je lui ais épargné.

Obiwan : Ouf.

Moi : Mon père me dégoutte, il aurait pu avoir une vie trop classe mais il a tout gâché, alors que moi je suis seul comme un con sur cette planète après que mes amies m'aient abandonné après la fin de l'empire. Il faut que j'épouse une reine aussi !

Yoda : Jedi, tu es donc marier tu ne dois pas.

Moi : Mais pourquoi !? L'amour c'est bon, joyeux et tout ça, ça empêche d'aller du coté obscure alors laisser moi faire.

Obiwan : Non tu....

Yoda : Raison, il a enfaîte donc ta gueule.

Obiwan : Bien Maître Yoda.

Yoda : Toilette, je dois aller, très vite en plus.

La chose verte fit un triple salto arrière et se posa pile poil sur la cuvette des WC avec un magazine puis il nous propulsa hors de la salle avec sa force avant de claquer la porte et la verrouiller.
Me voila donc seul en compagnie de Ben.

Obiwan : Bon je dois y aller, Anakin et Padmé font un barbecue, allez à plus.

Moi : A plus.

Et il disparut, je me retrouvais à nouveau seul comme un con.
Je décidais donc de me rendre à la cuisine pour me servir un verre mais en ouvrant le frigo, je vis qu'il n'y avait plus rien, qu'un avait tout bouffer en cachette.
Mon regard se tourna immédiatement vers le panier où dormait tranquillement R2-D2, que je pris soin de réveiller en lui criant dessus.

Moi : R2 ! Tu as encore bu tout le lait !?

R2-D2 : Qu'est ce que tu raconte, tu crois vraiment que j'ai besoin  de lait pour survivre ?

Moi : Si c'est pas toi, c'est qui ?

R2-D2 : Darth Vader.

Moi : Qu'est ce que tu raconte ? Dark Vador est mort....

Dark Vador : Ah bon !?

Luke tournais a tête lentement avec le teint blafard vers la source de la voix.
Je vis ce qui semblait être mon père dans sa célèbre tenue de grand méchant noir avec une bière dans le main et qu'il tentait de boire sans l’avoir décapsuler, la grande classe.
Immédiatement je sortis mon sabre et je l'activais tout en restant face à face avec mon ennemi qui ne semblait pas me comprendre.

Dark Vador : Hé relax fiston !

Moi : Mais tu es mort !

Dark Vador : Anakin est mort et repose en paix mais moi ça va.

Moi : Mais tu es Anakin.

Dark Vador : En quelque sorte.

Moi : Tu me dégoutte !

Dark Vador : Toi aussi, putain quand je pense que je suis Hayden Christensen et que j'ai couché avec Natalie Portman pour finalement enfanter de Mark Hamill, je sais pas où ça a merdé franchement mais heureusement Carrie Fisher est là pour rattraper le coup en se faisant Harrison Ford en plus !

Moi : Mais tu raconte n'importe quoi !

Dark Vador : Ouais c'est vrais, car je ne suis pas ton père, je suis en réalité....

Il enleva son casque devant moi pour révéler une tête qui m'était totalement inconnu.

Maxime : Maxime Moulin.

Moi : Qui !?

Maxime : Tu me connais pas !? Ah ouais merde c'est vrais ça, bon salut à la prochaine !

Et il sa barra de chez moi comme ça, tranquille.
J'en avais marre de me retrouver toujours seul comme un con après une grande scène de WTF.
Je suis sur que Ian vit sa belle vit lui de son coté.

POV Han 

Mmmmm.... J'adore sentir sa présence à mon réveil.
Ce furent mes premières pensées de la journée car oui j'aimais sentir le contact entre moi et ma compagne dans notre lit au réveil, sa chaude présence me redonnait la pèche comme à chaque fois.
Sauf que je me rendis assez rapidement compte que là... Il y a avait un problème.
Attends une minute, depuis quand elle est poilu sur tout le corps ?
A ce moment là j’ouvris grand les yeux et vis que ce que je serrais n'était pas ma femme mais mon pote, la boule de poil sur patte.
Je fis un bond en arrière et je pris la parole en bégayant un peu.

Moi : Chewie !? Mais qu'est ce tu fiche ici dans le plumard !?

Chewie : C'est une idée de ta femme ne m'en veut pas, elle a dit que ça te ferait plaisir.

Moi : Il y a des jours où j'ai l'impression qu'elle veut ma mort.

Chewie : Bon ça m'a fait aussi bizarre ce contact intense.

Moi : Mais t'en parle à personne, j'ai pas envie de me faire chier avec des cons qui disent "Oh le grand Han Solo s'est tapé son ami Chewbacca".

Chewie : En tout cas si tu cherche Leia, elle est en bas.

Moi : D'accord... Bon c'est mieux que le jour où c'était Jabba The Hutt qui était avec moi au petit matin dans le lit.... Très mauvais souvenir.

Chewie : Bon je retourne dormir.

Moi : Ouais mais moi je me lève, bonne nuit.

C'est ce que je fis au final et je me rendis directement dans le salon en étirant mes bras vers le haut, j'étais quand même plutôt de bonne humeur ce jour là mais vous verrez ça allait bientôt changer. Mais ce qui m'étonna c'est que Leia n'était pas là contrairement à ce qu'avait dit le Wookiee mais bon je me disais qu'elle devait être dans la cave à faire je ne sais quoi.
Quand à moi, je me posais tranquillement sur le canapé et j'allumais la télévision pour tomber la série TV "L'Empereur à Ibiza", je l'aimais bien, elle me faisait rire avec ce con d'empereur qui fait des bêtises partout où il va.
Evidemment je savourais ce programme avec une bonne bière de la marque "Wave" qui était très connu par leur slogan "Que la force soit avec Wave !".
Oh excellent, il a trébuché sur un Ewok !
Mais un bruit vint me gâcher mon plaisir, quelque chose taper quelque part dans le salon.
Je constatais que ça venait du placard qui était verrouiller, il devait y avoir quelqu'un d'enfermer à l'intérieur.
Elle a dû encore se retrouver enfermé en voulant ranger l'aspirateur, oh mon dieu qu'est ce que je vais faire d'elle ?
Je me levais en soupirant sans lâcher ma bouteille, faut pas déconner non plus au prix que c'est !
Mais en ouvrant le dit placard, je pus m'apercevoir que ce n'était pas la princesse forte mais juste l’androïde à deux balles qui nous appartenait.

Moi : Z-6PO, mais qu'est ce que tu fiche dans le placard, tu joue les squelettes maintenant ?

C-3PO : Désoler maître, madame Leia m'a enfermé ici pour m'empêcher de vous dire des infos qui vous embêteraient.

Moi : Quels infos ?

C-3PO : Oh trois fois rien... Qu'elle a prévu de partir avec Lando Calrissian vers la Terre, une planète primitive.

Moi : QUOI !!!????

C-3PO : Elle est au garage actuellement....

Moi : Non, ils ont pas intérêt à toucher à mon vieux tas de ferraille à moi !

Sans plus attendre, je me précipitais vers le garage qui ressemblait plus à une baie mais c'est logique, il me fallait un grand espace pour garer mon Faucon Millenium.
A peine j'entrais dans la pièce en question que je vis mon vaisseau sur le point de décoller.
Mon regard se dirigea vers le cockpit où se trouvaient ma femme et l'autre enfoiré qui me saluèrent de la main avant de parler via un micro.

Lando : Ravis de t'avoir connu mon pote.

Leia : Je les préfère noir... Et puis il en a une grosse lui.

Moi : Hé mais attendez....

Trop tard, ils décollèrent sans me laisser le temps de finir, les enflures.
Me voila seul, me sentant un peu con.

Moi : Ah les femmes, toutes des garces qui ne savent que mentir et se servir dans la caisse.

Je restais immobile encore quelques minutes, aillant encore du mal à faire face à la dur et triste réalité.
Mais tout fut chambouler quand une DeLorean apparut sous mes yeux, laissant une traitée de traces de pneus en feu et faisant un dérapage de fous avant de s'arrêter.
Une vieux savant fous zarbi en sortit et me pointa du doigt, le malpolie.

Doc : Non de Zeus Han, monte dans dans la voiture !

Moi : Je sais pas ce que j'ai pris au petit dej mais ça fait effet.

Malgré tout, j’écoutais quand même le mec et je montais dans sa caisse avec lui.
Nous fumes alors partis à 141,62 km/h et alors que je pensais qu'on allait se planter contre un mur, nous traversions les mailles du temps pour se retrouver dans le futur, en 1940 après un certain J.C dans le temps humain, sinon si on prenait en Yavin.... Ouais non oubliez.
A peine arrivé dans cette époque, que je me fis éjecter du véhicule comme un malpropre et le vieux se barra avec sa caisse, me laissant seul dans une période de l'histoire que je ne connaissais pas et sur une planète que j'avais vaguement entendu parler.
C'est vraiment ma journée, je savais bien que je n'aurais pas du me lever du plumard ce matin.
Alors l'endroit où je me trouvais était un vaste désert, c'était bien ma veine, mais au moins il y avait une route près de moi et je vis justement un véhicule arriver.
C'était quelque chose que j'avais jamais vu mais en me renseignant, j'appris que c'était une Ford V8 1932, drôle de nom.
Je fis de l’auto stop en espérant qu'elle s'arrête et ce fut le cas, je pus monter dedans.
A ma grande surprise, le conducteur avait une gueule que je connaissais bien, je décidais de me présenter.

Moi : Han Solo, vous me ressemblez bien.

Indiana : Indiana Jones, c'est vrais en effet, je suis ici au Mexique pour chercher le célèbre "Diamant de Chez Jade" qui serait enfuis 30 km sous terre sous une statue en bretzel représentant le prophète Mahomet. Vous voulez m'accompagner ?

Moi : Etant donné que j'ai rien d'autre à faire, je veux bien oui.

Indiana : Alors en route, compagnon d'aventure.

Et la musique célèbre se lança tandis que l'aventurier au chapeau et au fouet reprit sa route, en ma compagnie.
En tout cas ce fut à nouveau une journée ordinaire dans Star Wars... Mais qu'est ce que je raconte moi maintenant !?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 6 Sep - 23:44 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    les folles aventures de maxime moulin au pays du jeu vidéo Index du Forum -> Roman -> Une Journée Ordinaire Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com